David Zollinger à l'assaut des 24h du Mans

idec 2 (copie)
22/06/2017
"L'ampleur du challenge, décuple ma motivation"

« L'ampleur du challenge décuple ma motivation ! »

Ces quelques mots résument parfaitement l'état d'esprit de David Zollinger à la veille de ses premiers tours de roues « officiels » pour les 24 Heures du Mans 2017. Alors que les qualifications pour la plus grande course du monde approchent, le pilote IDEC Sport de la Ligier JSP217 N°28 nous parle de son approche de la course, sans perdre de vue l'ascension des élèves de la « scuderia » Driving Koncept, aux quatre coins de la France.


DZ autographe

David, quels sont vos objectifs pour ces 24 Heures du Mans 2017 ?
 

Notre premier objectif est clair : rallier l'arrivée quoi qu'il arrive. Cela peut paraître pour le moins 'commun' comme but mais croyez-moi, au Mans, c'est la tâche la plus délicate. Cette course n'est pas renommée comme la plus difficile du monde sans raison ! C'est également les premières 24 Heures du Mans de l'équipe IDEC Sport, et franchir l'arrivée serait une récompense exceptionnelle pour tous les gars qui bossent ici sur cette Ligier LMP2. Nous devrons donc éviter les nombreux pièges de cette longue course...
 

...justement, que redoutez-vous le plus durant ces 24 heures d'épreuve ?
 

Le maître mot ici sera la fiabilité. C'est la base et le facteur clé d'une bonne performance au Mans. Vous avez sûrement noté que cette année encore, c'est dans notre catégorie LMP2 qu'il y a le plus d'engagés, nous devrons donc faire la différence avec une auto solide, en minimisant la prise de risque en piste. Comme je l'ai dit, c'est la première de l'équipe ici et même si ils ont déjà l'expérience des doubles tours d'horloge dans d'autres disciplines, le LMP2 reste une des catégories les plus dures au monde. Malgré tout, j'ai confiance en tous les mécanos qui bossent sur notre auto et en nos fournisseurs techniques qui ont bien amélioré certains détails après les 24 Heures de Daytona depuis février dernier. A nous de jouer en piste maintenant pour parfaire notre préparation.
 

Deux jours d'essais qualificatifs sont au programme. Allez-vous uniquement préparer la course ou jouerez-vous la performance pour décrocher une bonne place sur la grille de départ ?
 

Nous allons avant tout travailler pour être le plus à l'aise possible au volant de l'auto. Selon moi, il ne nous manque encore pas mal de roulage pour être prêt à 100%, alors nous allons optimiser au maximum le temps en piste autorisé. Une fois que nous serons bien acclimaté au circuit et à l'auto, pourquoi pas aller chercher un temps. Après tout, on est aussi là pour ça !
 

Plongé au milieu du tumulte Sarthois, avez-vous malgré tout pu suivre les derniers exploits des élèves Driving Koncept ?
 

Bien sûr ! Après avoir observé de très près le superbe podium de Marvin Klein à Pau qui se rapproche de sa première victoire en F4, j'ai suivi tout au long du week-end par téléphone le quatrième rendez-vous du Championnat de France Caterham au Castellet. L'événement avait lieu en même temps que nos essais pré-qualificatifs ici, mais j'ai malgré tout vibré grâce au superbe triplé de la famille Chatelain, surtout Laura qui remporte ses deux premières victoires en Roadsport. Quelle émotion de la voir sur la plus haute marche du podium avec son père Francis et son frère Pierre-André Nicolas ! Une performance qui vient récompenser le travail effectué sur place par notre « coach-pilote » Antoine Weil qui conclut ce formidable week-end par une deuxième place dans la catégorie R300. Mes élèves ont sacrément assuré ces dernières semaines, maintenant à moi de jouer !


Funyo 1

  

Retrouvez le passage de David Zollinger et
Paul Lafargue sur INFOSPORT+